Tout savoir sur les nouveaux protocoles de vaccination contre la rhinopneumonie en 2022

Tout savoir sur les nouveaux protocoles de vaccination contre la rhinopneumonie en 2022

30/12/2021

Retrouvez dans cet article les nouvelles conditions de vaccination contre la rhinopneumonie en France à partir du 1er janvier 2022.

Qu’est-ce que la rhinopneumonie équine ?

La rhinopneumonie équine est le nom couramment donné aux formes cliniques de l’infection par un herpèsvirus de type 1 (HVE 1) et/ou 4 (HVE 4).

Les herpèsvirus de type 1 et 4 sont extrêmement contagieux et se manifestent sous 3 formes cliniques : respiratoire, nerveuse ou abortive. Il est important de bien les connaître, d'une part pour organiser une prévention efficace, et d'autre part pour limiter la diffusion de ces virus fréquemment mortels.

Comment les chevaux attrapent la rhinopneumonie ?

L’infection se transmet d’un cheval à un autre par l’inhalation d’aérosols contenant des particules infectieuses mais aussi de manière indirecte par contact avec des surfaces ou mains souillées. Ces virus ne sont cependant pas transmissibles à l’Homme.

Comme tous les herpèsvirus, ceux-ci ont la particularité de rester en sommeil dans l’organisme et de se déclencher par phases (de stress ou de grosse fatigue du cheval par exemple), celui-ci redevient alors très contagieux. Des études ont d’ailleurs montré que 60 à 70% des chevaux étaient porteurs de ce virus sous forme latente.

Quels sont les symptômes de la rhinopneumonie du cheval ?

Ces virus peuvent conduire les chevaux à développer des formes respiratoires : hyperthermie, écoulement anormal des naseaux, larmoiements et toux sèche. La forme nerveuse est la plus sévère : trouble de la locomotion, paralysie, fièvre, ataxie, incontinence, la mort du cheval est fréquente pour les cas les plus graves.

Une mesure de prévention contre la rhinopneumonie : la vaccination

Depuis quelques mois, un certain nombre d'associations ont pris des mesures concernant le protocole de vaccination contre la rhinopneumonie.

En effet, en mars 2021, le monde des sports équestres avait été confronté à une violente épidémie de rhinopneumonie qui s'était formée lors d’un concours international à Valence en Espagne. De nombreuses compétitions avaient alors dû être annulées jusqu'à fin mars 2021 dans le but de tenter de limiter la propagation du virus.

Ces associations ont alors annoncé des mesures sanitaires, afin de veiller à limiter au maximum la diffusion et la propagation du virus en France comme en Europe, mais aussi à limiter les impacts tant sanitaires qu'économiques de la filière.

Quelles sont les nouvelles conditions sanitaires de la SHF en 2022 à propos de la rhinopneumonie ?

“ À partir du 1er janvier 2022, la vaccination contre la rhinopneumonie deviendra obligatoire pour tous les équidés participant à une épreuve organisée sous l’égide de la Société Hippique Française. ”

L’objectif est d'éviter une nouvelle épidémie de rhinopneumonie comme début 2021. Ainsi, la SHF, sous la direction de son Président Michel Guiot, a décidé de rendre obligatoire la vaccination contre la rhinopneumonie dès le 1er janvier 2022 pour participer aux épreuves de la SHF.

La FFE (Fédération Française d’Equitation) a indiqué quant à elle qu’elle s’alignerait sur la position de la FEI (Fédération Equestre Internationale) mais, pour le moment, aucune mesure n’a été annoncée alors que seul le vaccin contre la grippe équine est obligatoire pour participer aux compétitions sous l'égide de la FEI.

Quel est alors le schéma de vaccination à respecter pour participer aux compétitions SHF ?

Pour éviter le renouvellement d’une pandémie du même type que celle connue en 2021, l’obligation vaccinale va se décliner en trois temps.

  • La première vaccination, “primo-vaccination”, comprend deux injections effectuées dans un intervalle de temps minimum de 21 jours et maximum de 60 jours.
  • Puis, un premier rappel devra intervenir entre 120 et 180 jours après la deuxième injection de la primo-vaccination.
  • Enfin, des injections de rappel devront être effectuées entre 6 et 12 mois plus tard.

Pour participer à une épreuve SHF dès le 1er janvier 2022, le cheval concerné devra ainsi avoir reçu a minima les deux injections de primo-vaccination. La dernière injection devra avoir été faite au minimum 7 jours avant le 1er jour de compétition.

En cas d’interruption ou oubli de rappel, les chevaux devront à nouveau être vaccinés et suivre le nouveau protocole.

 

Évolution du protocole de vaccination de la rhinopneumonie

 

Quels seront les compétitions et les chevaux concernés par ce nouveau protocole vaccinal ?

Seront concernés les chevaux et poneys participant aux épreuves suivantes :

  • Épreuves d’élevage dont l’engagement est réalisé via le site Internet de la SHF (SF, ACA, AA, CDF, France Dressage, Stud-books FPPCF). Chevaux et poneys de 0 à 3 ans, foals sevrés, poulinières et mères porteuses.
  • Les épreuves de valorisation SHF CSO, CCE, Dressage, Hunter, Endurance, Attelage, PRATIC. Chevaux et poneys de 4 à 6 ans. Les foals présentés sous la mère ne seront pas soumis au protocole de vaccination obligatoire.

Visuel réalisé par la Société Hippique Française

Quel est le protocole vaccinal imposé pour les courses de trot et de galop ?

Les associations France Galop et Le Trot ont déclaré un schéma vaccinal similaire aux décisions de la SHF, ainsi le protocole vaccinal est le même pour les courses que pour les compétitions SHF mais celui-ci est entré en vigueur depuis le 5 mai 2021.

Cependant, le règlement ajoute quelques subtilités telles que l’interdiction de procéder à une vaccination dans les 4 jours pleins précédant le début de la compétition : l’accès à l’hippodrome ne se fera qu'à partir du 5ème jour.

Ainsi aucun cheval ne peut accéder aux terrains d’entraînement, aux hippodromes ou aux établissements placés sous l’autorité des Sociétés de courses s’il n’est pas à jour de ses vaccins selon le nouveau protocole.

En pratique :

  • Pour les chevaux régulièrement vaccinés et dont la primo-vaccination est antérieure au 5 mai 2021 : il n’est pas nécessaire de refaire une primo-vaccination. Les rappels de vaccination rhinopneumonie doivent être effectués dans un délai recommandé de 6 mois et maximum ne pouvant excéder 12 mois ;
  • Pour les chevaux n’ayant jamais fait l’objet de vaccination ou pour les chevaux déclarés vaccins non conformes (VNC) en course, le nouveau protocole de vaccination (avec les nouveaux intervalles) devra s’appliquer.

Et Groomy dans tout ça alors ?

Groomy vous permet de centraliser toutes les informations de vos chevaux. Ainsi, en quelques clics vous pouvez saisir et planifier de nombreux actes tels que les vaccins de tous vos chevaux. Et afin de ne jamais oublier un rappel, comme celui de la rhinopneumonie, vous pouvez aussi créer vos propres procédures de rappel personnalisé afin de faciliter votre quotidien.

Groomy vous recommande de vacciner l’ensemble de vos chevaux, qu’ils soient compétiteurs, reproducteurs ou de loisirs : protégeons nos chevaux.

Découvrez nos offres  Demandez une démo 

/>
100 000 chevaux
gérés avec Groomy
Plus de 2500
utilisateurs
Recommandée par
plus de 8 utilisateurs sur 10
Une équipe
à vos cotés
Labellisée
par le Pôle Hippolia

Restez informé

Abonnez-vous à notre newsletter