Éleveurs de Trotteurs ? Découvrez la nouvelle réglementation sur la vaccination des poulains !

Éleveurs de Trotteurs ? Découvrez la nouvelle réglementation sur la vaccination des poulains !

15/12/2020

Retrouvez dans cet article les conditions sanitaires des reproducteurs et produits Trotteurs Français.

Quelles sont les nouvelles conditions sanitaires des produits Trotteurs Français ?

Conformément au protocole décrit à l’article 15 du code des courses au trot, les poulains et pouliches Trotteurs Français doivent être vaccinés contre la grippe équine et la rhinopneumonie.

La première injection de primovaccination devra obligatoirement être effectuée dans les 12 mois suivant la naissance du poulain ou de la pouliche.

Comme pour toute vaccination, la preuve des injections de vaccin est certifiée sur le document d’identification qui doit être tenu à la disposition de toute personne mandatée par la Commission Sanitaire du Trotteur Français.

Si lors du contrôle, le document d’identification ne peut être présenté à la Commission Sanitaire du Trotteur Français, elle sera en mesure de demander les justificatifs de vaccination.

Le défaut de vaccination des poulains et pouliches est sanctionné, le propriétaire du produit encourt une amende de 50 € au moment du contrôle.

Quelles sont les conditions sanitaires des reproducteurs Trotteurs Français ?

Les étalons Trotteurs Français ne peuvent être approuvés à la monte que s’ils répondent aux conditions sanitaires suivantes :

• Anémie infectieuse

À sa première demande d’approbation et avant la délivrance des cartes de saillie, l’étalon doit présenter un résultat négatif à l’Anémie infectieuse par le test de Coggins, datant de moins de trois mois.

Le prélèvement doit être réalisé par un vétérinaire sanitaire et analysé par un laboratoire agréé par le ministère de l’agriculture.

L’étalon devra ensuite présenter un nouveau test négatif tous les trois ans avant le début de la saison de monte.

Métrite contagieuse

Tous les ans, l’étalon doit présenter un résultat négatif à la métrite contagieuse par diagnostic bactériologique sur la fosse urétrale.

Le prélèvement doit également être réalisé par un vétérinaire sanitaire et analysé par un laboratoire agréé par le ministère de l’agriculture. Il doit être postérieur au 1er décembre de l’année précédant la saison de monte et antérieur à la délivrance des cartes de saillie.

En cas de résultat positif, la saison de monte de l’étalon est suspendue. L’étalon infecté doit alors être isolé et traité.

Après son traitement, il subit 3 nouveaux contrôles par épreuve de diagnostic bactériologique au niveau de la fosse urétrale, de l’urètre, du fourreau et du sperme ou du liquide pré éjaculatoire.

La reprise de la monte peut être autorisée après le premier contrôle négatif.

L’étalonnier chez qui est stationné un étalon ayant présenté un résultat positif à la métrite contagieuse doit informer les propriétaires de toutes les juments saillies ou inséminées par cet étalon, depuis son dernier résultat négatif.

Si au cours des 2 mois suivant le constat du résultat positif, l’étalonnier n’informe pas les propriétaires, il encourt alors une amende de 500 €.

Artérite virale équine (A.V.E.)

Tous les ans, l’étalon doit être contrôlé pour l’artérite virale équine.

Le contrôle doit être postérieur au 1er décembre de l’année précédant la saison de monte et antérieur à la délivrance des cartes de saillie.

Il comprend un test sérologique avec résultat négatif et en cas de résultat sérologique positif, la recherche du virus ou de ses composants, réalisée immédiatement après récolte, sur un éjaculat complet avec résultat négatif.

Cependant, si l’étalon est vacciné contre l’A.V.E, aucun contrôle sérologique ou virologique n’est exigé à condition que les preuves des injections de vaccins et de l’obtention d’un résultat négatif à un test sérologique datant de moins de 30 jours avant la date de la première injection vaccinale soient apportées par mention de la certification sur le document d’identification.

  • Grippe équine

L’étalon doit être vacciné contre la grippe équine.

  • Rhinopneumonie

L’étalon doit être vacciné contre la rhinopneumonie.

Les documents attestant des vaccinations et des résultats de tests sanitaires doivent être adressés à l’IFCE à partir du 1er décembre précédant le début de la saison de monte.

La réception de ces documents par l’IFCE conditionne la délivrance des cartes de saillie.

Ces documents doivent être conservés pendant 3 ans sur le lieu de stationnement de l’étalon.

Une juments Trotteur Français ou de toute autre origine ne peut être présentée à la saillie d’un étalon Trotteur Français que si elle est vaccinée contre la grippe équine et la rhinopneumonie. 

Le document d'identification attestant des vaccinations doit être présenté au responsable de l’insémination, ou à toute personne habilitée, afin de s’assurer de leur conformité.

Une jument ne remplissant pas les conditions de vaccination obligatoires ne pourra être présentée à la saillie.


Source : RÈGLEMENT STUD-BOOK 2021 - LE TROT

Et Groomy dans tout ça alors ?

Groomy vous permet de saisir et planifier vos vaccins, vermifuges etc. afin de ne pas passer à coté d'un rappel.

Je souhaite découvrir Groomy  

/>
100 000 chevaux
gérés avec Groomy
Plus de 2500
utilisateurs
Recommandée par
plus de 8 utilisateurs sur 10
Une équipe
à vos cotés
Labellisée
par le Pôle Hippolia

Restez informé

Abonnez-vous à notre newsletter