Comment raisonner la vermifugation des équidés adultes au pâturage ?

Comment raisonner la vermifugation des équidés adultes au pâturage ?

24/05/2021

Aujourd'hui, la vermifugation systématique des équidés est encore la méthode la plus utilisée pour lutter contre les petits strongles qui parasitent leur tube digestif.
Cependant, une fréquence importante des traitements favorise le développement de résistances des parasites aux vermifuges, et diminue ainsi progressivement leur efficacité. 
Afin de préserver la santé des équidés à long terme, il est donc nécessaire de raisonner cette vermifugation.

Groomy est l'application qu'il vous faut pour vous aider
et vous accompagner à raisonner votre vermifugation


Essayez-moi

Plusieurs méthodes sont proposées pour limiter le recours aux vermifuges. Pour bien comprendre ces méthodes, il est important d'en savoir un peu plus sur les parasites digestifs des équidés ainsi que leur cycle de vie.

1Quels sont les parasites digestifs des équidés adultes ?

Quels sont les parasites fréquents ?

Il existe une grande diversité des parasites digestifs chez les équidés dont les principaux sont : 

  • les nématodes (vers ronds) tels que les grands strongles, les petits strongles et les ascaris,

  • les cestodes (vers plats) tels que les tenias, 

  • les larves d'insectes tels que les gastérophiles,

  • les trématodes tels que les grandes douves, peu fréquentes chez les équidés.

Parmi cette grande diversité de parasites, certaines infestations sont plus fréquentes comme les petits strongles qui parasitent tous les équidés qui pâturent et peuvent provoquer un amaigrissement, des diarrhées, de la toux ou des troubles digestifs.

Les grands strongles sont moins fréquents grâce à la vermifugation mais correspondent aux parasites les plus pathogènes. En effet, les larves des grands strongles peuvent migrer dans certaines artères et provoquer des boiteries, coliques ou hémorragies internes.

Les ténias peuvent, quant à eux, se fixer à la parois de l'intestin du cheval et en cas de forte infestation, ils peuvent être responsables de coliques déclenchées par irritation de la parois ou par contraction des intestins.

Groomy vous permet de suivre l'état de santé de
vos chevaux
grâce à la saisie d'actes sanitaires

En savoir plus

Quel est le cycle de vie des petits strongles ?

Les équidés s'infectent en ingérant des larves présentes dans la pâture, ces larves se transforment alors dans l'intestin en parasites adultes. Certaines larves, au lieu de se transformer en adulte, s'enkystent et rentrent dans la paroi de l'intestion. On parle de phénomène d'hypobiose qui se déroule principalement en automne. Ensuite, les adultes femelles pondent des œufs qui sont excrétés dans les crottins, les œufs se transforment en larves qui se déplacent et migrent en dehors des crottins sur la pâture.


2Quels sont les problèmes liés à la vermifugation systématique ?

Est-elle toujours utile ?

Il y a plusieurs années, une forte mortalité des équidés a été constatée dûe aux grands strongles. Les laboratoires ont donc développé une nouvelle molécule très efficace afin de lutter contre ces grands strongles.

La recommandation était alors de vermifuger systématiquement les équidés 3 à 4 fois par an avec cette nouvelle molécule ce qui a considérablement diminué la prévalence de grands strongles dans les élevages et donc fortement diminué le taux de mortalité.

Aujourd'hui, les grands strongles sont rares mais les petits strongles ont pris le dessus et sont actuellement les principaux parasites digestifs des équidés. Ils sont néanmoins moins pathogénes que les grands strongles et leur pathogénécité concerne surtout les jeunes chevaux ou les chevaux très âgés avec un défaut d'immunité. De plus, leur cycle de vie est différent des grands strongles donc la vermifugation systématique ne semble pas nécessaire pour lutter contre ces petits strongles.

Groomy vous permet de suivre précisément les protocoles de vermifugation
mis en place dans le cas d'une vermifugation systématique ou raisonnée

En savoir plus

Quel impact environnemental ?

Un autre problème lié à la vermifugation systématique concerne les vermifuges lactones macrocycliques qui ont un impact environnemental non négligeable. En effet, ils vont avoir un impact négatif sur les diptères et coléoptères coprophages (qui se nourrissent d'excréments) qui ont un rôle important sur l'enfouissement des crottins dans le sol et donc sur l'amendement organique des sols. Cela représente un intérêt pour les vers de terre et donc pour les oiseaux qui se nourrissent de ces vers. Tout un cycle de vie est associé à ces bousiers.

Ces vermifuges ont donc un impact négatif sur la biodiversité des prairies et sont de plus toxiques pour les organismes aquatiques.

Quelle efficacité ?

Avec la vermifugation systématique, des résistances se sont mises en place, c'est à dire que les parasites ont développé une capacité à survivre à un traitement qui est généralement efficace contre la même espèce et au même stade de cet espèce (œuf-larve-adulte)

Certains parasites, dûs aux mutations génétiques aléatoires, ont donc développé une résistance vis à vis d'un vermifuge particulier.


Plus on vermifuge, plus les résistances se développent rapidement puisqu'on favorise les parasites résistants par rapport aux parasites sensibles.

2Qu'est-ce que la vermifugation raisonnée ?

Principe

Le principe de la vermifugation raisonnée est de garder, au moment de la vermifugation, une population refuge c'est à dire une population dont les parasites ne sont pas soumis aux vermifuges.

Dans un groupe, il est donc intéressant de vermifuger seulement quelques équidés afin de créer une population refuge plus importante. Plus cette population est importante plus les résistances se développement lentement

Identifier les forts excréteurs et les traiter

Il n'est pas nécessaire de vermifuger les chevaux adultes systématiquement mais seulement les forts excréteurs. En effet, 20% des chevaux adultes sont « forts excréteurs » et sont responsables de 80% de la contamination de l’environnement : Ce sont ces chevaux qui doivent être identifiés et traités. On parle alors de vermifugation sélective.

En pratique, pour identifier ces "forts excréteurs", on réalise des coproscopies individuelles entre avril et septembre afin de quantifier la présence des œufs de strongles chez le cheval.

Un cheval est un « fort excréteur »  si la quantité d'œufs par gramme de crottin est supérieure à 200-500. Ce statut parasitaire est stable chez les chevaux adultes (> 3 ans) pour des chevaux en bonne santé et dans des conditions de vie similaires.

Groomy vous permet d'ajouter les résultats des coprologies 
pour un suivi précis du statut parasitaire de vos équidés

En savoir plus

Identifier les périodes de forte infestation pour savoir quand traiter

A l'échelle d'un groupe pendant la saison de pâturage, la pression parasitaire augmente de façon progressive et exponentielle. En effet, les cycles parasitaires se suivent et sont de plus en plus court avec l'augmentation de la température.

Les conditions météorologiques ont un impact important, puisque la température, l'humidité et la sécheresse influent sur la durée de développement des œufs en larves.

Cette pression parasitaire est également influencée par les conduites de pâturage selon si l'on pratique le pâturage continue, le pâturage tournant ou le pâturage mixte, selon le temps de présence des chevaux par parcelle, les conditions d'élevage ou la pratique du ramassage des crottins qui a d'ailleurs un impact très positif sur la diminution des parasites s'il est réalisé 2 fois par semaine.

La période à risque n'est donc pas toujours au même moment selon les conduites d'élevage et les conditions météorologiques.

Cependant, il est tout de même préférable d'attendre le printemps pour débuter le programme de vermifugation et de coproscopie et de ne pas vermifuger en hiver puisque durant cette période le cycle parasitaire se fait très peu, très peu d'œufs sont excrétés, le développement des larves est donc très faibles dû aux conditions basses de température, les chevaux se ré-infestent peu.

Une bonne vermifugation de fin d'automne puis éventuellement au printemps est préférable. On parle dans ce cas de vermifugation ciblée.

Groomy vous permet de saisir, planifier et créer vos protocoles de
vermifugation
 afin de ne pas oublier de traiter les chevaux identifiés

En savoir plus

Différencier et établir les protocoles de vermifugation selon les chevaux

On distingue 3 classes de chevaux pour les principes de vermifugation : les foals, les jeunes chevaux (< 3 ans) et les adultes.

Les programmes de vermifugation sont différents entre ces 3 classes du fait de l'installation progressive de leur immunité. Les poulains et jeunes chevaux sont vermifugés de façon systématique puisqu'ils sont globalement tous "forts excréteurs" contrairement aux chevaux adultes qui sont vermifugés selon le résultat des coproscopies.
Les poulinières sont traitées avec les mêmes règles que les chevaux adultes et les foals n’ont pas besoin d’être traités avant 2 mois et 4 traitements sont en général suffisants pour leur première année (2, 4 et 6 mois puis avant l'entrée en hiver).

Selon la saison et les parasites à éliminer, il est important de bien choisir la molécule à administrer aux chevaux. 


Tableau 1 : Exemple d'un protocole de vermifugation

La dose de vermifuge doit également être adaptée au poids de chaque cheval pour obtenir une efficacité maximale du vermifuge mais aussi limiter l'apparition de résistances. 

Groomy vous permet d'indiquer la molécule utilisée lors de la
vermifugation afin de bien respecter les protocoles mis en place

En savoir plus

Conserver les ordonnances des vermifuges

 Un vermifuge est un médicament vétérinaire qui ne peut être délivré que par votre vétérinaire ou un pharmacien sur présentation d’une ordonnance.

Groomy vous permet de stocker vos ordonnances afin d'être en conformité avec la
règlementation. En effet une ordonnance doit être conservée pendant 5 ans.

En savoir plus

Que faut-il retenir ?

  • Il est nécessaire de raisonner la vermifugation pour protéger la santé des équidés à long terme. En limitant l'utilisation des vermifuges, leur efficacité est augmentée. 

  • Grâce à la vermifugation ciblée, le groupe d'équidés est traité avant la période à risque.

  • Grâce à la vermifugation sélective, seuls les équidés "forts excréteurs" sont traités ce qui permet de diminuer les coûts de vermifugation.

Comment obtenir Groomy ?


Sources

Delerue M., 18 mars 2021, Webconférence, "raisonner la vermifugation des équidés adultes au pré"
Delerue M., FERRY B., DOLIGEZ P., 04 avril 2016, "Vermifugation raisonnée : principes et bonnes pratiques"
Delerue M., 01 mars 2017, "vermifugation des équidés adultes"

/>
100 000 chevaux
gérés avec Groomy
Plus de 2500
utilisateurs
Recommandée par
plus de 8 utilisateurs sur 10
Une équipe
à vos cotés
Labellisée
par le Pôle Hippolia

Restez informé

Abonnez-vous à notre newsletter