Comment prévenir la Rhodococcose du poulain ?

Comment prévenir la Rhodococcose du poulain ?

08/07/2021

Les beaux jours arrivent et les poulains de l'année profitent de l'herbe verte et de leurs premières sorties. Pendant les 6 premiers mois de leur vie, les poulains restent particulièrement fragiles et peuvent être victimes de nombreuses pathologies ou de maladies comme la rhodococcose, une maladie respiratoire extrêmement fréquente chez le jeune poulain.

1Qu'est ce que la rhodococcose ?

La rhodococcose est une maladie respiratoire très fréquente chez le poulain âgé de 3 semaines à 6 mois.  Cette affection bactérienne est causée par la bactérie Rhodococcus Equi, un agent pathogène intracellulaire, qui se retrouve très fréquemment dans le milieu ambiant.

Elle présente une grande variété de souches bactériennes qui ne sont pas toutes pathogènes et elle ne provoque pas de maladie chez les chevaux adultes sauf s'ils sont immunodéprimés.

On la retrouve principalement dans les sols secs, les poussières en suspension dans l'air ainsi que dans les crottins des chevaux.

Grâce à Groomy, saisissez les résultats d'analyse laboratoire permettant
de mettre en évidence la bactérie responsable de la rhodococcose

En savoir plus


2Comment se transmet-elle ? Quels sont les symptômes ?

Tranmission

Cette bactérie se transmet principalement par voie respiratoire. C'est donc en inhalant les crottins et les poussières contaminés que les poulains se contaminent à leur tour.

Symptômes

Cette affection peut se manifester sous plusieurs formes cliniques  :

  • une forme respiratoire aiguë : pneumonie ou bronchopneumonie et développement d'abcès pulmonaires chez le jeune poulain 

  • une forme intestinale : atteinte de l'abdomen avec une inflammation ou une infection de l'intestin et la présence d'abcès abdominaux

  • une forme ostéo-articulaire : atteinte osseuse, infection de l'os très douloureuse provoquant des boiteries

  • une forme musculo-squelettique : atteinte de l’appareil locomoteur, notamment des articulations avec de l'arthrite.

  • une forme oculaire : atteinte des yeux et développement d'abcès oculaires : le poulain présente une douleur oculaire, il pince l'oeil et apparaît plus sensible à la lumière.

Les signes cliniques incluent :

  • une forte hyperthermie (température pouvant atteindre plus de 40 degrés) ;

  • de la toux ;

  • une détresse respiratoire ;

  • une perte d’appétit pouvant provoquer une anorexie ;

  • de l’abattement.

Les poulains sont contaminés relativement tôt, souvent dans les 3 mois après la naissance car leur immunité colostrale diminue pendant cette période ce qui les rend relativement sensibles.

Les poulains tardifs, nés vers juin-juillet sont encore plus sensibles à la rhodococcose du fait que pendant cette période :

  • les conditions météorologiques et environnementales favorisent le développement de la bactérie (chaleur et humidité)

  • la sécheresse facilite sa dissémination (poussière volatile)

  • la concentration de mères et de poulains est plus importante et donc augmente le risque de développement de la bactérie.

Les jeunes poulains, âgés de moins de 2 mois, ne déclarent souvent que la forme respiratoire tandis que les poulains plus âgés (3 à 6 mois) vont plutôt avoir tendance à déclarer les formes intestinales.

Grâce à Groomy, suivez l'évolution des signes cliniques des
poulains en les saisissant directement sur l'application

Découvrez nos offres


3Comment la diagnostiquer ? Quel traitement ?

Diagnostic

Les signes cliniques décrits ci-dessus permettent un diagnostic clinique de la rhodococcose mais pour confirmer ce diagnostic il est nécessaire de faire des examens complémentaires d'imageries médicales et d'analyses laboratoires.

  • L’imagerie médicale

L'échographie thoracique est une méthode très utile et facile à mettre en oeuvre afin d'analyser l’étendue des lésions pulmonaires et contrôler l’efficacité des traitements. Elle est donc très importante pour le suivi et les décisions thérapeutiques.

Elle permet de localiser et mesurer les abcès pulmonaires afin d’établir une cartographie pulmonaire du nombre et de la taille des abcès.

La seule présence d'abcès à l'échographie ne signifie pas forcément que le poulain est atteint de rhodococcose. 

C'est pourquoi grâce à la cartographie et aux signes cliniques observés, un score lésionnel est calculé et permet de définir les schémas thérapeutiques à suivre. On parle de screening échographique

Il est possible de réaliser également une radiographie thoracique, une méthode un peu plus technique et moins pratique pour des suivis thérapeutiques mais qui reste très intéressante dans le cas d'un poulain avec des signes cliniques importants mais peu d'abcès visibles à l'échographie.

Une échographie abdominale peut être également réalisée afin de vérifier si l'intestin présente une inflammation et un épaississement de sa paroi ainsi qu'une présence d'abcès abdominaux.

Enfin, une échographie articulaire, dans le cas d'un poulain malade, peut présenter une dilatation de l'articulation avec du liquide et une membrane synoviale très épaissie. 

  • L'analyse laboratoire

L'analyse laboratoire, permettant de mettre en évidence la rhodococcose, est une analyse bactériologique. L'identification de la bactérie est réalisée à partir d’un prélèvement respiratoire ou articulaire du poulain malade.

Il est également possible d'effectuer une sérologie ou une PCR sur des prélèvements respiratoires, articulaires, sanguins ou des fèces pour confirmer le diagnostic.

La présence de la bactérie doit être un indicateur favorisant la surveillance des signes cliniques de la rhodococcose mais elle n'est pas suffisante pour mettre en place un traitement puisque toutes les bactéries Rhodococcus Equi ne sont pas virulentes, cela dépend de la souche.

Traitement

Le traitement pour la rhodococcose équine est un traitement antibiotique spécifique dont certaines molécules sont utilisées en médecine humaine. Les antibiotiques utilisés sont donc soumis à des restrictions d’usage définies par la loi et le traitement ne peut être délivré que sous présentation d'une prescription vétérinaire réalisée après avoir posé un diagnostic justifiant la maladie. Les traitements sans examens, ni ordonnances vétérinaires sont donc interdits et peuvent faire l’objet de poursuites judiciaires.

Le traitement recommandé consiste à administrer conjointement, par voie orale, 2 antibiotiques : les macrolides et la rifampicine.

Sa durée est relativement longue entre 3 et 6 semaines selon les résultats thérapeutiques réalisés régulièrement par le vétérinaire.

Ce traitement est particulièrement efficace mais peut engendrer quelques effets secondaires tels que de l'hyperthermie, de la diarrhée, ou une détresse respiratoire.

Il est totalement inefficace et interdit d'administrer des antibiotiques en prévention de la maladie sur un poulain sain et il est interdit d'administrer ce traitement sur le cheval adulte puisqu'il peut provoquer des entérocolites à clostridies qui peuvent être fatales pour l'animal.

Le traitement de la rhodococcose est donc basé sur :

  • un examen clinique : imagerie par échographie pulmonaire et résultats de laboratoire ;

  • le diagnostic suite à cet examen clinique ;

  • le choix des poulains à traiter dépendant des signes cliniques, du score échographique pulmonaire et de l’environnement. Il n'est pas rare que des poulains présentant de faibles signes cliniques et peu d’images échographiques puissent guérir sans traitement ;

  • une antibiothérapie spécifique soumise à la réglementation définie par la loi ;

  • un suivi clinique et thérapeutique de l’évolution des symptômes et de la maladie (grâce aux scores d’échographie pulmonaire) ;

  • la durée du traitement dépendant des critères cliniques, du stade de l’immunité du poulain et de son environnement (climat, concentration d’animaux, porteurs sains) ;

  • les mesures d’hygiène des locaux : en effet les crottins et la poussière constituent les principaux vecteurs de la maladie ;

Aujourd'hui, il n'existe pas de vaccin efficace contre la rhodococcose compte-tenu de la complexité de cette maladie. Il est néanmoins possible d'utiliser des auto-vaccins, comme solutions alternatives à l'utilisation d'antibiotiques, afin de stimuler l’immunité générale et de lutter contre la maladie.

Enregistrez vos ordonnances directement dans votre logiciel Groomy
depuis votre smartphone afin de répondre à la réglementation

En savoir plus


4Quels facteurs de risque ? Quelles mesures préventives ?

Facteurs de risque

Le risque de développer la maladie chez les poulains est le résultat de plusieurs facteurs combinés qui augmente selon :

  • La virulence de l'agent infectieux : certaines souches de Rhodococcus Equi sont plus virulentes que d'autres ;

  • La contamination de l'environnement, notamment des sols et des locaux par la bactérie ;

  • La concentration des poulains dans un même lieu : une forte concentration d'animaux, des rassemblements fréquents et des déplacements plus nombreux augmentent les risques de contamination.

Prévention

Cette maladie évolue relativement vite en maladie respiratoire aiguë, c'est pourquoi il est important de mettre en place des mesures afin de limiter les risques de contamination. Il est donc recommandé de :

  • Limiter le nombre de juments et de poulains par prairie ;

  • Déplacer régulièrement les abreuvoirs et mangeoires pour éviter les zones piétinées ;

  • Réaliser des screening échographiques réguliers afin d'anticiper le développement de la maladie ;

  • Réduire la quantité de poussières notamment en humidifiant les sols et en arrosant régulièrement les paddocks ;

  • Améliorer l'aération dans l'écurie ;

  • Mettre les poulains en prairie le plus tôt possibile ;

  • Nettoyer régulièrement les boxes ;

  • Ramasser les crottins dans les prairies et les paddocks, lieu où se développent en grande quantité ces bactéries ;

  • Identifier de façon précoce les poulains infectés par prise de température quotidienne, surveillance de l'apparition des signes cliniques ;

  • Isoler les poulains infectés ;

  • Réaliser un traitement préventif pour renforcer l'immunité : plasma ou colostrum hyper-immun, riches en anticorps contre Rhodococcus Equi.

Il n'existe pas de mesures préventives extrèmement efficaces pour limiter l'infection des poulains, c'est surtout en limitant la contamination environnementale que l'on peut diminuer les risques de contamination.

Grâce à Groomy, enregistrez les traitements admnistrés
aux poulains 
et suivez précisement l'évolution de la maladie

En savoir plus Demandez une démo


Découvrez le logiciel Groomy 

 
Sources : P.DOLIGEZ, I.BARRIER-BATTUT, B.FERRY, 02/05/2018, La rhodococcose du poulain
La Rhodococcose, C. Daix, J. Tapprest, S. Petry, fiche maladie du RESPE, Juin 2014

/>
100 000 chevaux
gérés avec Groomy
Plus de 2500
utilisateurs
Recommandée par
plus de 8 utilisateurs sur 10
Une équipe
à vos cotés
Labellisée
par le Pôle Hippolia

Restez informé

Abonnez-vous à notre newsletter